Kouamé Gérard YAO, Université Félix Houphouët-Boigny (Abidjan)

Né le 10 décembre 1977, Kouamé Gérard YAO a soutenu en 2009 sa thèse de doctorat en philosophie « Le mythe du héros dans le théâtre de Sophocle » à l’Université Paris 8.
Il est enseignant-chercheur en Histoire, esthétiques et théories philosophiques du theâtre à l’Université Houphouët-Boigny d’Abidjan.

Contact : yaogerard2003@yahoo.fr

Résumé de la thèse : Portant sur "Le mythe du héros dans le théâtre de Sophocle", cette thèse soumet le mythe à l’épreuve du théâtre. Aussi réinterroge-t-elle le rapport traditionnellement établi entre le mythe et la tragédie. Si, dans la poésie épique, le mythe était perçu comme la parole de l’origine immémoriale, restituant l’éclat des actions divines et héroïques, au théâtre tragique, où le verbe est assumé par des personnages vivants dans l’ici et maintenant de la performance dramatique, ce mythe se présentait plutôt sous une forme et une réalité consistantes. Dès lors : qu’est-ce qui autorise à parler de mythe héroïque chez Sophocle et quels sont les contours de l’héroïsme sophocléen ? L’examen a consisté d’abord à identifier les milieux mythiques qui sont les configurations actualisées du mythe chez Sophocle. Ce sont : le destin, la vérité et la violence par lesquels le dieu se manifeste. Ici le mythique s’exprime dans et par l’excès de la puissance dominatrice se déchargeant sur le héros et caractérisant son monde comme un monde démonique. L’étude s’attache ensuite à définir la relation tissée entre le héros et ces milieux mythiques. Il s’agit proprement de nommer la réaction du héros face à ce qui l’opprime. A ce propos, l’étude révèle que la révolte du héros est immédiatement suivie d’un mouvement de réappropriation des formes du mythe. Au point où, en définitive, le héros fait corps avec la violence ou la vérité ou le destin. Enfin, l’étude reconstitue le geste créateur Sophocléen autour des notions d’"agôn" et de sacrifice. Au total, l’héroïsme sophocléen est un héroïsme de la révolte qui pose le héros face au dieu, dans une égalité paradoxale.

 

Titres :

  • 2015 : Maîtrise d’assistanat, côte A (CAMES)
  • 2009 : Doctorat de Lettres et de Philosophie (Université Paris 8 - Université de Cocody-Abidjan)

 

Expériences professionnelles :

  • 20 avril 2016 - 23 février 2017 : Responsable de la filière Arts du spectacle de l’Université Félix Houphouët-Boigny (Abidjan-Cocody)
  • Depuis avril 2014 : Secrétaire Général adjoint du Centre de Recherche en Écritures Dramatiques et Arts (CREDA)
  • Depuis avril 2010 : Enseignant-chercheur à l’Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire). Spécialité : Histoire, esthétiques et théories philosophiques du théâtre.

 

Doctorat, activités et productions scientifiques récentes :

  • Thèse : Le mythe du héros dans le théâtre de Sophocle, soutenue le 05 octobre 2009 à l’université Paris 8, sous la codirection de Prof. Stéphane DOUAILLER et de Prof. Valy SIDIBÉ
  • « Les seuils du théâtre », Erasmus Expertise, Rencontres d’un seuil à l’autre, 2017
  • « Loi non-écrite et poétique de la dignité dans Antigone de Sophocle », Diogène n° 253, janvier-mars 2016
  • « Abraha Pokou, figure de l’héroïsme révolutionnaire africain chez Charles Nokan », Africultures n° 103-104, Théâtres d’Afriques au féminin.
  • 31 mai -04 juin 2016, à Abidjan (Côte d’Ivoire) : Colloque international de philosophie : « Politiques de la dignité »
  • 05-06 décembre 2016 : Atelier national d’élaboration des maquettes de formation au format LMD

 

Télécharger CV complet