Journée d’études. L’État, le pouvoir et la révolution : actualité et inactualité de la pensée de Nicos Poulantzas 30.04.2021

L’État, le pouvoir et la révolution :
actualité et inactualité de la pensée de Nicos Poulantzas
30 avril 2021
14h-19h
Journée d’études pour les 40 ans de la mort de N. Poulantzas
 
 
 
Organisation : Matteo Polleri, Yohann Douet, Ioanna Bartsidi

Université Paris Nanterre (Sophiapol) / Université Paris 8 (LLCP)
Institut Poulantzas Athènes / Revue Actuel Marx

 

Collaborateur de Louis Althusser avant de s’en éloigner intellectuellement et politiquement, inspiré par Antonio Gramsci et entretenant un dialogue critique avec Michel Foucault, Nicos Poulantzas a été l’un des rares marxistes à construire une théorie de l’État et du pouvoir, à la fois systématique et complexe. Cette théorie lui a permis de proposer des analyses pénétrantes de la démocratie, dans ses limites – puisque les démocraties représentatives existantes constituent un régime permettant la reproduction du système capitaliste – et dans ses promesses – puisque la démocratie est le terrain de la lutte des classes dominées, ainsi que l’un de ses objectifs. Il a également cherché concevoir les « régimes d’exception » auxquels le renversement de la démocratie pouvait donner lieu (fascisme, dictatures militaires ou bonapartisme), ainsi que les déformations qu’elle pouvait subir (l’étatisme autoritaire). La situation de crise de la démocratie représentative qu’il diagnostiquait à la fin des années 1970 et la montée de l’étatisme autoritaire rendaient indispensable pour lui d’emprunter une « voie démocratique au socialisme » : de réinterpréter la stratégie léniniste du “double pouvoir” en dépassant sa compréhension traditionnelle bolchevique. Nous aborderons donc la pensée de Nicos Poulantzas à partir de trois de ses dimensions : sa théorie de l’État et du pouvoir ; son analyse de la démocratie et de ses crises ; sa stratégie politique pour dépasser le capitalisme. Selon ces trois perspectives, nous nous interrogerons sur l’actualité et l’inactualité de sa pensée, et en particulier sur la manière d’articuler la pratique de la démocratie et les luttes sociales dans un présent caractérisé par le tournant autoritaire des systèmes sociopolitiques néolibéraux.

 

Programme

Session 1

14h00-17h30

Introduction aux problématiques de la journée d’études (Douet, Polleri, Bartsidi)

Yohann Douet
« Crise et fascisme chez N. Poulantzas »

Alexis Michaloudas
« L’individualisation du corps social et l’autonomie relative du politique chez Poulantzas »
Discutante : Ioanna Bartsidi

Bob Jessop
« N. Poulantzas : the state as social relation », avec une traduction écrite en français
Discutant : Matteo Polleri

Pause : 17h15-17h30

Session 2

17h30-19h00

Courtes interventions et table ronde

Etienne Balibar

« Du débat sur la théorie marxiste de l’Etat à la question des services publics et des communs : depuis Poulantzas »

Christine Buci-Glucksmann

« L’état : Gramsci et Poulantzas »

Costas Douzinas
« N. Poulantzas et l’idée d’un gouvernement de gauche

 


 

L’événement aura lieu en ligne.
Inscriptions / informations :