Mawena YEHOUESSI

Discipline : Philosophie

Sujet de thèse : Afrofuturismes : une philosophie de l’étrange(r). Perspectives éthiques et Esthétique

Année d’inscription en thèse : 2018

Directeur·trice(s) de recherche : Guillaume Sibertin-Blanc, Nadia Yala Kisukidi

Contact : mawena.yehouessi@gmail.com

 


 

Mawena Yehouessi rédige sa thèse au sein du Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie intitulée Afrofuturismes : une philosophie de l’étrange(r). Perspectives éthiques et Esthétique sous la co-direction de Guillaume Sibertin-Blanc et Nadia Yala Kisukidi (Année d’inscription en thèse : 2018).
Née en 1990 à Cotonou (Bénin), elle vit et travaille actuellement à Paris (France).
Elle est également curatrice, fondatrice du collectif Black(s) to the Future et développe, sous l’avatar M.Y, une pratique artistique d’écritures, performances, vidéo et de collage.

Site Internet personnel : http://mawenayehouessi.fr

Résumé du sujet de thèse :

« But other myths of black mythology
Radiate from beyond the measures borders
of time | Black Myth »
Sun Ra, Every Thought Is Alive

Le terme afrofuturisme apparaît dans les années 90, pour nommer un ensemble de postures, discours, formes et dispositifs –– artistiques et conceptuels –– portés par des personnes noires dans le contexte d’une techno-culture en plein essor. Défiant une histoire passée et contemporaine qui les méprise et les contraint, elles développeront une poïéthique disruptive, générant de nouveaux imaginaires, récits et pratiques d’inclusion et compréhension du monde.
Associant une esthétique syncrétique originale à une prospective éthique forte : l’un des premiers enjeux de ce projet sera de déterminer en quoi l’afrofuturisme peut être considéré comme une méthodologie de subversion des normes. Nous nous intéresserons ensuite à l’axiome afrofuturiste –– postulant d’une “altérité primordiale” attachée à l’Être noir –– tel qu’il permet le retournement de la notion d’aliénation d’un sens, historique, de marginalisation / oppression, à un autre, dynamique, d’émancipation / exemplarité.
De là, un autre aspect fondamental de cette recherche consistera en l’analyse de la critique afrofuturiste des notions d’humanisme et de progrès (toutes deux, selon lui, mises en échec par cette même Histoire de la prédation et de “l’usage”), pour la vision, mais surtout l’expérimentation, de modes alternatifs d’être, d’accueillir et cultiver le monde.
Enfin, il sera crucial d’établir comment une telle visée réussit néanmoins à dépasser l’écueil d’une adresse au bénéfice exclusif de sa “caste”, pour opérer plutôt un changement de perspective radical et associer l’ensemble d’une communauté à venir : hybride et cosmopolite.

Télécharger CV complet