Sameh DELLAÏ, MCF

Sameh Dellaï a soutenu une thèse de philosophie à l’Université Paris 8 intitulée Marx critique de Feuerbach successivement dirigée par Daniel Bensaïd et Patrice Vermeren (2010).
Docteure en philosophie politique, qualifiée aux fonctions de Maîtresse de conférences en philosophie, elle est Membre du Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie (EA 4008-LLCP) (Université Paris 8), Membre associée au Laboratoire de Philosophie : Cultures, Technologies et Approches philosophiques – le PHILAB – Université Tunis I, Tunisie, Professeur de Philosophie dans le second degré, Professeure des Écoles titulaire, et Chargée de cours de cours en Philosophie de l’Éducation au département des Sciences de l’Éducation de l’Université Paris 8.
Membre du Conseil d’administration de la Société Louis Michèle et co-organisatrice et animatrice des conférences (Philosophie, Éducation, Sociologie et Sciences politiques).

Contact : samdellai@yahoo.fr

Site Internet de la société Louise Michel : http://www.societelouisemichel.org

Thèmes de recherche : Philosophie politique, Etat, droit, critique, histoire, idéalisme, matérialisme, représentation, idéologie, aliénation, rapports sociaux, privé, public, société, temps social, théisme, a-théisme, théologie, politique, laïcité, religion, a-religieux.

Axes de recherche :

  • L’hégélianisme et l’héritage hégélien au-delà de Hegel : l’Etat et le Droit.
  • La religion entre idéologie et représentation.
  • La philosophie de l’émancipation et la question éthique : continuités, ruptures et dépassements. Généalogies des paradigmes critiques de la religion : Spinoza, les Lumières et Feuerbach (enjeux contemporains).
  • La critique philosophique de la religion dans le champ réflexif spinoziste, post-hégélien et plus particulièrement feuerbachien et marxien. L’épistémè socio-politique de la critique de la religion.
  • Histoire sociologique des religions : la religion entre idéologie et représentation ; religions et faits religieux ; l’évolution sociologique des paradigmes religieux et rapport à la laïcité.
  • Idéologie et injustices épistémiques dans les systèmes éducatifs.

Résumé de la thèse : La thèse comporte une introduction générale et une conclusion générale substantielle entre lesquelles s’insèrent neuf chapitres répartis en trois parties respectivement intitulées : Ière Partie : « De la théologie à l’anthropologie : Feuerbach et le renversement de la conscience renversée » ; IIème Partie :  « Marx et Feuerbach : l’interminable polémique » ; IIIème Partie : « Le jeune Marx : vers une vision nouvelle de l’homme et du monde ».
L’ensemble constitue une reprise de la question du rapport « critique » entretenu par Marx (et ses lecteurs ou utilisateurs) avec la « critique de la spéculation » déjà développée par Feuerbach sous la forme principale d’une élucidation du fondement anthropologique de la spéculation religieuse (c’est-à-dire du Christianisme) dont la philosophie idéaliste (essentiellement la philosophie de Hegel) constituerait la généralisation et la sécularisation. Cette reprise tient essentiellement compte des commentaires précédemment élaborés en par des philosophes français (notamment à la suite d’Althusser, avec ou contre lui). Mon travail s’efforce d’historiciser les conditions de ces lectures encore aujourd’hui très influentes et pour les mettre à jour. Cette recherche est sous-tendue par une interrogation sur les raisons qui expliquent la « résistance » de la philosophie feuerbachienne à la réduction que tentent de lui appliquer les lectures qui voient dans l’auteur de L’Essence du Christianisme le simple précurseur de celui de L’idéologie allemande et des Thèses sur Feuerbach, destiné à subir à son tour le « dépassement dialectique » dont il avait pourtant mis le principe en cause. Je montre la nécessité d’éviter le formalisme des « jugements » en forme d’antithèse (pour ou contre pour les auteurs concernés), alors que la critique marxienne de Feuerbach constitue aussi, en un certain sens, un « prolongement » du discours de Feuerbach au-delà de lui-même, ou une actualisation de Feuerbach au sein de son dépassement. Cela, toutefois, évite l’idée d’une simple répétition entre les deux auteurs « post-hégéliens » c’est le surgissement d’écarts philosophiquement pertinents à propos de la représentation (divergence fondamentale d’une analyse du mécanisme de la représentation et d’une identification de ses sources), ainsi qu’une divergence (dont l’intérêt au regard de questions philosophiques et politiques très actuelles ne saurait échapper) entre les deux positions pratico-théoriques qu’on peut caractériser comme « athéisme » et « a-religion ».

Formation

  • 2020-2021 : Admise en liste principale avec avis favorable à la Préparation à l’agrégation de philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • 2020-2021 Préparation d’un Master professionel de professeur du second dégré. Sujet du mémoire : « Approches sociologiques des publics scolaires : inégalités et injustices épistémiques » - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et INESP de Paris, Académie de Paris.
  • 2019-2020 Admise au Capes de philosophie (session 2020-2021). 9ème rang (4ème en tenant compte des ex-aequo).
  • 2019 : Qualifiée aux fonctions des maîtres de conférences en philosophie par le Conseil National des Université. Numéro de qualification : 19217219213.
  • 2014 : Master professionel de professeur des écoles. Diplôme de professeur des écoles.
  • 2014 : Admise à la session 2014 de professeur des écoles.
  • 2012 : Qualifiée aux fonctions des maîtres de conférences en philosophie par le Conseil National des Université. Numéro de qualification : 12217219213.
  • 2005-2010 : Thèse sous la direction de M. Daniel Bensaïd puis de M. Patrice Vermeren (Paris 8). Titre : Marx, critique de Feuerbach. Mention très honorable avec les félicitations du jury et autorisation de publication sans réserve. Membres du jury : Stéphane Douailler (Président du jury), Etienne Balibar (Rapporteur de soutenance), Fathi Triki (Rapporteur de soutenance), Isabelle Garo (Membre du jury). Parue dans « La philosophie en commun » aux éditions L’Harmattan, Paris, 2011.
  • 2003-2004 : D.E.A en Philosophie politique sous la direction de M. Daniel Bensaïd (Paris 8), Titre : Marx, critique de Feuerbach, mention très bien avec les félicitations du jury.
  • 2002-2003 : Master en Philosophie politique et en Philosophie du droit (Université Tunis I). Soutenance de mémoire en Philosophie politique sous la direction de M. Ali Channoufi. Titre : Rationalité et matérialisme historique chez Karl Marx d’après les Thèses sur Feuerbach et l’Idéologie allemande, Mention très bien. Soutenance de mémoire en Philosophie de droit sous la direction de M. Ridha Channoufi. Titre : Débat interculturel sur les droits de l’homme d’après Habermas selon l’intégration républicaine, mention très bien.
  • 2001-2002 : Maîtrise en Philosophie (Université Tunis I). Soutenance de mémoire sous la direction de M. Hmaïd Benaziza. Titre : La critique marxienne des droits de l’homme selon « La question juive ». Mention très bien.

Publications et responsabilités éditoriales

Ouvrage

  • Marx, critique de Feuerbach, ouvrage publié aux éditions L’Harmattan, collection Philosophie en commun, dirigée par Stéphane Douailler, Jacques Poullain et Patrice Vermeren, Paris, Novembre 2011, 678 pages.

Chapitres dans un ouvrage scientifique international (avec comité de lecture)

  • Le feuerbachisme du jeune Marx : héritage ou simple incident théorique ? (Communication à propos de la critique de la religion). Livre collectif Marx et Nous, en cours de publication par le Laboratoire des cultures, technologies et approches philosophiques, PHILAB.
  • Le feuerbachisme de Marx dans la critique de l’Etat de droit de Hegel. Livre collectif Philosophie, révolution et pratiques sociales, publié par Cultures, Technologie et Approches Philosophiques PHILAB (Tunis) soutenu par la Chaire Unesco, 2012.

Direction de revue

  • Direction, coordination, entretiens et préface du numéro 15 des Cahiers critiques de philosophie, Editions Hermann, Paris, janvier 2016. Titre du numéro : Daniel Bensaïd, le militant philosophe.

Essais et articles internationaux dans des revues avec comité de lecture

  • Discordance et discordances des temps – publication internationale dans la Revue brésilienne Século XXI : Revista de Ciências Sociais, paru en octobre 2020, dans la dossier « La discordance des temps : Daniel Bensaïd et la critique sociale contemporaine », VOL. 10, N°1, pp. 79-102.
  • Prolégomènes à la lecture des "Thèses sur Feuerbach" - publication internationale en cours dans la Revue tunisienne des Études philosophiques – 2021.
  • La transformation de la critique de la société civile-bourgeoise chez Karl Marx : Marx avec et contre Hegel, article paru dans la Revue tunisienne des Etudes philosophiques, numéro 52-53, ’Valeurs et Normes’, dossier coordonné par T. Cherif 1er semestre, Tunis 2013, p-p 48 - 65, 2012.

Essais et articles nationaux avec comité de lecture

  • Les désaccords des temps. Contretemps, Revue de critique communiste, Paris : Syllepse, 2020.
  • Réflexion autour de la "détresse de la logique historique" : l’histoire entre nécessité et contingence, essai publié dans la revue Cahiers critiques de philosophie, Numéro 17, Editions Hermann, Paris, février 2017. Titre du numéro : Jacques Rancière : Gestes philosophies, pp. 7-26.

Participation à des comités scientifiques

  • 2020 : Membre du groupe de travail et intervenante dans un séminaire autour de « L’émancipation avec et sans Marx | Emancipation with and without Marx », Département de philosophie et Laboratoire d’études sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie (LLCP - EA4008), Université Paris 8.
  • 2016 : Membre de comité de lecture et de sélection dans le 15ème numéro des « Cahiers critiques de philosophie », Editions Hermann, Paris, janvier 2016. Titre du numéro : Daniel Bensaïd, le militant philosophe.
  • 2014 : Membre de comité de lecture du colloque « Les Temps de la rupture », co-organisé par le CSPRP (Centre de Sociologie des Pratiques et des Représentations Politiques, Université Paris Diderot-Paris 7), le GTM-CRESPPA (Genre Travail Mobilités – Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris, Université Paris 8), le LLCP (Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie, Université Paris 8) et l’IED (l’Institut des Ecoles Doctorales, Université Diderot-Paris 7, Second Colloque des Jeunes Chercheurs en Etudes Critiques du Politique. 23 – 24 janvier 2014.
  • 2013 : Membre du comité de lecture du colloque « Les Lieux du Corps : politique et émancipation », coorganisé par le CSPRP (Centre de Sociologie des Pratiques et des Représentations Politiques, Université Paris Diderot-Paris 7), le GTM-CRESPPA (Genre Travail Mobilités – Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris, Université Paris 8), le LLCP (Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie, Université Paris 8) et l’IED (l’Institut des Ecoles Doctorales, Université Diderot-Paris 7, Premier Colloque des Jeunes Chercheurs en Etudes Critiques du Politique. 25 - 26 janvier 2013.

Communications

Communications dans des Colloques internationaux

  • 2020 : La discordance des espaces, communication à l’Université d’Été du Laboratoire de Recherche en Philosophique Pratique de l’Université d’Égée, Rhodes, Grèce. Thème de la conférence : « L’île - insularité, archipels - un problème de géophilosophie ». 10-14 juillet 2020. Reporté du fait de la situation sanitaire à juillet 2021.
  • 2020 : Du décrochage scolaire à la délinquance juvénile : l’école néolibérale et ses échecs, communication au 13ème Colloque international sur le thème : Délinquances, Crimes et Répression dans l’Histoire, Béja (Tunisie), organisé par la Tunisian-Mediterranean Association for Historical, Social and Economix Studies & Tunisian World Center for Studies, Research and Development. 17-19 décembre 2020. Repoté du fait de la situation sanitaire à avril 2021.
  • 2020. Présidence et présentation de la séance d’ouverture du Colloque international dans le cadre de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes « La république universelle. Les chemins aporétiques de la liberté », Thème de la séance : « La république universelle démocratique et sociale », intervenant.e.s : Patrice VERMEREN(LLCP - Université Paris 8) : « Le philosophe communeux » ; Anouk COLOMBANI(LLCP - Université Paris 8) : « Esquisses contrariées d’une république des travailleurs. De la Commune de Paris à Nuit debout » ; Michèle COHEN HALIMI (LLCP - Université Paris 8) : « L’Etat et la révolution Arnould versus Lénine » ; Pierre-François MOREAU (ENS Lyon) : « Marx et la Commune » ; Pham QUYNH CHI (Université de Hanoï) « Penser la Commune ».
  • 2019 : Idéologie et injustice épistémique, Colloque international « Injustice épistémique : l’idée et ses enjeux » organisé par le Laboratoire de Recherche Cultures, Technologie et Approches Philosophiques PHILAB (Université de Tunis I) et l’Université de Tunis I en collaboration avec le Laboratoire de Recherche sur les Lumières, la Modernité et la Diversité Culturelle (Université de Tunis-El Manar), Tunis les 06 et 07 novembre 2019.
  • 2019 : Présentation du livre La révolution est le frein d’urgence. Essais sur Walter Benjamin de Michael Löwy, Colloque international « Renaissance des Humanités ou cénotaphe de l’humanisme », Les (dé)constructions de l’humanité au XXI siècle (Histoire, Philosophie, Politique, Culture). Organisé par le Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie de l’Université Paris 8 (LLCP), le Laboratoire du changement social et politique de l’Université Paris 7 (LCSP), l’Institut des Hautes Études Latino-américaines de l’Université Paris 3 (IHEAL), le Centre de recherche sur l’action locale (CERAL) de l’Université Paris 13, la Red Internacional Pensamiento Crítico (RIPC), le Département de Philosophie de l’Université Autonome de Barcelone (Equipe de recherche : Justice et Démocratie : vers un nouveau modèle de solidarité), le Grecol-AL et la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH) dans le cadre de la Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes à Paris, avec le soutien de l’Institut des Amériques, avec la coopération de la Universidad de la República (Uruguay), Universidad de Chile, Universidad de Los Lagos, Universidad de Buenos Aires, Universitat Autònoma de Barcelona, Universidad de Valparaiso, Universidad de Playa Ancha et Universidad Austral (de Valdivia). Paris du 27 au 29 mai 2019.
  • 2018 : « Le feuerbachisme du jeune Marx : héritage ou simple incident théorique ? », Colloque international « Marx et Nous » organisé par Fondation Rosa Luxembourg (Allemagne, bureau de Tunis) en collaboration avec le Laboratoire de Recherche sur les Lumières, la Modernité et la Diversité Culturelle (Université de Tunis-El Manar) et le Laboratoire de Recherche Cultures, Technologie et Approches Philosophiques PHILAB (Université de Tunis I). Tunis du 19 au 21 octobre 2018.
  • 2018 : Présidence de séance et coanimation avec Marie Cuillerai et Anne Maurel de la table ronde autour de « L’étincellement du dehors : après Bataille, après Blanchot », Colloque international « La philosophie interrompue » : venir après la Reforma Universitaria de 1918 et mai 1968) Université Paris 7, Université Paris 3 et la Maison de l’Amérique Latine, Paris 30 mai – 1 juin 2018.
  • 2013 : « Principes de la philosophie du droit de Hegel : fondement d’une philosophie politique. », Colloque international « Politiques de la philosophie, Philosophie de la politique. Réflexion autour de langages partagés », organisé conjointement par le Département de Philosophie et le Laboratoire de Recherche les Logiques Contemporaines de la Philosophie – LLCP de L’Université Paris 8, le Secrétariat de la Recherche et de la Faculté de Sciences Politiques et Relations Internationales de l’Université Nationale de Rosario – Argentine.
    Actes du Colloque publiés sur les sites internet de l’Université Paris 8 Vincennes – Saint Denis et de la Faculté de Sciences Politiques et Relations Internationales de l’Université Nationale de Rosario, Argentine.
  • 2010 : « La postérité moderne de Feuerbach », Colloque international Philosophie et Postmodernité en Afrique et en Europe, 28 - 30 Novembre 2010, Université d’Oran, Algérie.

Communications nationales lors de Colloques

  • 2019 : Table ronde « Daniel Bensaïd, enseignant au département de philosophie », avec Béatrice Rettig, Valentin Schaepelynck, Ivan Segré, Élise Allard, Marie Bardet, Elsa Papageorgiou, Colloque du groupe pédagogico-réflexif : Enseigner à Paris 8 aujourd’hui – 29 janvier 2019 - Université Paris 8.
  • 2019 : « Les désaccords des temps », Colloque « L’œuvre philosophique et politique de Daniel Bensaïd », thème de la séance : « temps et histoire en tension pour l’émancipation ». Présidence de Guillaume Sibertin-Blanc, avec la participation de Michael Löwy sur « Le Pari Mélancolique de Daniel Bensaïd ».

Présentations d’ouvrages

  • 2013 : « Temps historique et Immanence. Les concepts de nécessité et de possibilité dans une histoire ouverte », de Gustavo Chataignier Gadelha, 5 février 2013, La Maison de l’Amérique Latine, Paris, 2013.
  • 2012 : « Marx, critique de Feuerbach », présentation en collaboration avec les Editions l’Harmattan, 1er février 2012, Espace l’Harmattan, Paris.

Communications lors de séminaires

  • 2021, Mars : D’une distinction de l’autorité et du pouvoir en philosophie politique. Communication invitée.
    Workshop on Prescriptive Literature/Séminaire Littérature normative. Séminaire organisé à la Sorbonne Nouvelle par Mesdames Evelyne PAYEN-VARIERAS, Bryson Christen et Hélène Le Dantec-Lowry, CREW, EA 4399, ED 625.
    Ce cycle de trois journées porte sur la notion de prescritive literature à savoir des injonctions à teneur économique et/ou morale ciblant une population précise.
    La notion de prescritive literature est encore peu examinée en France et nous souhaitons ouvrir un débat sur la nature, l’objet et l’influence des documents prescriptifs aux XIXe et XXe siècles.
  • 2020, Mars/Avril : Les désaccords des temps : tensions pour l’émancipation. Communication invitée.
    L’émancipation avec et sans Marx | Emancipation with and without Marx, Département de philosophie et Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie (LLCP-EA4008), Université Paris 8.
  • 2018 : « Daniel Bensaïd, le philosophe engagée », 3ème séminaire « Expériences de l’anticapitalisme », coanimée avec l’historienne Sophie Wahnich et la cinéaste Carmen Castilo, l’EHESS, 9 mars 2018.
    Communication en cours de traduction en Espagnol par Carmen Castillo pour une publication au Chili.

Valorisation de la recherche

  • 2021, Juin ; Co-organisation avec la Société Louise Michet et la revue Contretemps et animation d’une conférence sur les « Injustices épistémiques : les enjeux dans les instituions des savoirs ». Invité.e.s : Fouzia Belhachmi (Maîtresse de conférence en Anthropologie - Université Paris 8) et Salah Mosbah (Professeur et chef du département de philosophie – Tunis 1).
  • 2021, Mars : Co-organisation avec la Société Louise Michet et la revue Contretemps et animation d’une conférence sur la parution du prochain livre de la sociologue Natacha Chetcuti-Osorovitz, sur « L’expérience carcérale des femmes en moyennes et en longues peines »,
  • 2021, Janvier : Co-organisation avec la Société Louise Michet et la revue Contretemps et animation d’une conférence de l’anniversaire des 100 ans du Parti communiste français sur « Le Congrès de Tour : bilan critique ». Invités : Anne Jollet (Maîtresse de conférences en histoire moderne – Université de Poitiers) et Claude Pennetier (Historien et chercheur au CNRS).
  • 2020, Novembre : Co-organisation avec la Société Louise Michet et la revue Contretemps et animation de la Conférence « La gauche étatsunienne, démocrate ou radicale, avant et après l’élection présidentielle ». Invités : Jim Cohen (Professeur en Sciences politiques – Sorbonne Nouvelle) ; Christen Bryson (Maîtresse de conférences en Civilisation américaine – Sorbonne Nouvelle) et Olivier Mahéo (ATER – Université de Poitiers).
  • 2016, Juin : Co-organisation avec la Société Louise Michet et la revue Contretemps et animation de la Conférence « Daniel Bensaïd, philosophe militant », 1 juin 2016, Paris.

Activités d’enseignement

2020 : Professeure de Philosophie dans le second degré, Académie de Créteil.

Depuis 2019 : Trois cours en Philosophie de l’Education, Département des Sciences de l’Éducation de l’Université Paris 8 :

  • « Penser l’enfance et les âges de la vie » en L1.
  • « Questions éthiques, familles, genres, cultures » en L2.
  • « Politiques de l’éducation, institutions et formes d’apprentissage » en L3.

2012-2013 : Deux Cours en Anthropologie :

  • « Le statut de la religion chez Marx : représentation et idéologie »
  • « Prolégomènes à la lecture des Manuscrits de 1844 », Université Paris 8.

2011-2012 : Cours en Anthropologie :

  • « Le fondement anthropologique de la question de la religion », Université Paris 8.

2011-2013 : Direction des mémoires de Licence 3 au Département d’Anthropologie, Université Paris 8.

Depuis 2013 : Professeure des écoles titulaire, Académie de Créteil.

Travaux en cours

  • Rythmes scolaires et rythmes d’apprentissage : enjeux et débats.
  • Approches pédagogiques et modèles représentatifs (famille, genre, religion, école, …).
  • Idéologie et injustices épistémiques au milieu scolaire.
  • Discordances des temps et discordances des espaces.
  • Friedrich Engels : sociologue des religions.
  • Les origines religieuses de la critique de la religion (les hérésies).
  • La signification anthropologique de la gastronomie (ou du manger et du boire) dans la terminologie démystificatrice feuerbachienne (Le mystère du sacrifice).

Compétences linguistiques :
Bilingue : arabe/français (langues maternelles) ;
Arabe classique (médiéval) ;
Anglais : compétence professionnelle.

Télécharger CV complet

CV Sameh DELLAÏ