Annamaria CONTINI, Université de Modène-Reggio Emilia

Professeure d’esthétique à l’Université de Modène-Reggio Emilia.

Contact : annamaria.contini@unimore.it

Annamaria Contini, docteur de l’Université de Bologne, est professeur d’esthétique au Département d’Éducation et Sciences Humaines de l’Université de Modène-Reggio Emilia, et membre du Bureau de l’École doctorale en Sciences humaines de la même Université.
Spécialiste de la philosophie française du XIXe siècle, elle a publié à ce sujet de nombreux travaux, notamment sur la pensée de Jean-Marie Guyau et sur l’interaction entre l’esthétique et la science du vivant.
Plus récemment, ses études ont porté aussi sur la force cognitive de la métaphore, sur son pouvoir d’élargir la connaissance du réel à travers l’innovation sémantique et conceptuelle.
Elle dirige le Centre « Metaphor and Narrative in Science », qui vise à développer des recherches interdisciplinaires sur le rôle de la métaphore et de la narration dans l’enseignement des sciences. 

Parmi ses publications :
- Jean-Marie Guyau. Esthétique et philosophie de la vie, Paris, L’Harmattan, 2001.
- Renouvier : la paix comme libération de l’homme et utopie dans l’histoire, dans W. Tega et al. (éds), La philosophie et la paix, Paris, Vrin, 2002, t. I, p. 351-356.
- Plus que la vie. L’esthétique sociologique de Guyau, « Corpus », n. 46, 2004, p. 67-92.
- Ravaisson lecteur d’Aristote : esthétique et connaissance du vivant, dans D. Thouard (éd.), Aristote au XIXe siècle, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2004, p. 191-207.
- L’intelligence créatrice. Puissance et volonté de conscience dans la philosophie d’Alfred Fouillée, « Corpus », n. 53, 2007, p. 33-64.
- Dalla macchina all’opera d’arte. Metafore del vivente nella biologia sperimentale ottocentesca, “Aisthesis. Pratiche, linguaggi e saperi dell’estetico”, VII, n. 2, 2014, p. 143-160.
- Deux interprétations de l’esthétique de Guyau dans la philosophie italienne de la fin du XIXe siècle, dans J. Riba (éd.), L’Effet Guyau, Paris, L’Harmattan, 2014, p. 197-212.
- Forma e individualità nel determinismo biologico di Claude Bernard, « I Castelli di Yale », II, 2, 2014, p. 13-30.
- Les chemins du politique dans la morale de Guyau, « Critique », LXX, n. 803, avril 2014, p. 344-357.
- Potenza d’agire. La terza antinomia kantiana nella riflessione etica di Paul Ricoeur, dans M. Failla (éd.), Leggere il presente. Questioni kantiane, Roma, Carocci, 2014, p. 115-129.
- Esthétique et science du vivant. De l’École de Montpellier à Henri Bergson, Paris, L’Harmattan, 2015.
- Natura vivente e natura inerte : Bergson e la tradizione del vitalismo francese, dans A. Contini et al. (éds), Metamorfosi delle differenze, Roma, Aracne, 2015, p. 101-118.
- Forme et sensibilité. De Bordeu à Diderot, dans M. Mazzocut-Mis, R. Messori (éds), Actualité de Diderot. Pour une nouvelle esthétique, Milan, Éditions Mimésis, 2016, p. 151-170.
- La forza cognitiva della metafora : convergenze e divergenze nel dibattito novecentesco, « I Castelli di Yale », IV, 1, 2016, p. 14-38.