Centre de Recherche sur la Philosophie Européenne Moderne. Irreligion et critique de la religion — Université de Kingston. Appel à communications jusqu’au 24.03.2019

Appel à communications : Irreligion et critique de la religion
Date limite : 24 mars 2019

 

« Pour l’Allemagne, la critique de la religion est pour l’essentiel achevée, et la critique de la religion est la présupposition de toute critique. »
- Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel : Introduction

Cette édition de la Conférence des doctorants et jeunes docteurs du CRMEP sollicite une réflexion sur deux séries de questions. Premièrement, quelle était la "critique de la religion" dans l’Europe du XIXe siècle et pourquoi était-elle devenue l’axe et l’expérience fondamentale de plusieurs générations de philosophes européens ? Étant donné que la « religion » était en elle-même une invention récente (et une construction philosophique), quels étaient les enjeux de la soudaine réfraction des conflits sociaux et spirituels de longue datede ce point de vue ? Que pouvons-nous faire de ces enjeux, en travaillant aujourd’hui avec des discours dont ces « critiques de la religion » ont été tributaires ?

Deuxièmement, étant donné que les philosophies irréligieuses se sont cristallisées dans tant d’autres contextes au cours des deux derniers millénaires, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Europe, existe-t-il une cohérence dans cette plus vaste collection ? Quels emprunts, inversions et fausses répétitions la traversent ? Et, si nous cessons d’iadentifier la critique, l’Europe et la modernité, quelle place occupe la « critique de la religion » au sein de cette histoire plus large ?

La conférence aura lieu au CRMEP - Centre de Recherche sur la Philosophie Européenne Moderne de l’Université de Kingston, à Londres, le vendredi 7 juin 2019. Deux conférenciers porteront de la problématique de cette année :

  • Étienne Balibar (CRMEP, Université de Kingston Londres et Université Paris X Nanterre), auteur de Saeculum. Culture, religion, idéologie (2012) et Citoyen sujet (2011, traduction anglaise 2016). Ses travaux récents traitent de la question de la critique, avec une référence particulière à la religion et à l’économie politique, au racisme et au nationalisme.
     
  • Olga Lucia Lizzini (Vrije Universiteit Amsterdam), auteure de nombreuses études sur la philosophie, l’angélologie et la théologie politiques islamiques, notamment Fluxus (fayd). Enquête sur les fondements de la métaphysique et de la physique d’Avicenne (2012). Pour Angeli, eds. Agamben et Coccia (2009), elle a contribué, avec Samuela Pagani, à la section sur l’angélologie islamique. Elle a écrit l’an dernier une introduction à l’Épître sur les prophéties d’Avicenne (ou de pseudo-Avicenne).

Nous invitons des doctorant·e·s et jeunes docteur·e·s à proposer des communications d’une durée de vingt minutes qui problématisent la critique philosophique de la "religion", ou qui abordent l’irréligion philosophique de manière plus large, et ce, dans une perspective qui peut être sensible, polémique ou ambivalente. Les sujets possibles incluent :
• Critiques de la prophétie d’Ibn al-Rāwandī et d’Al-Rāzī, animées par leur conviction de la suprématie de la pensée sur l’imagination.
• Critique de la religion en tant qu’idéalisme par Feuerbach, animée par sa contestation de cette suprématie et par sa tentative de réhabiliter la sensualité et l’imagination.
• L’athéisme de Stirner, Bauer ou Marx et le panthéisme de Heine.
• Les fréquents retours de Benjamin au « paganisme », inspirés par Hermann Cohen, dans ses discussions sur le démonisme et dans son projet sur le capitalisme en tant que religion.
• Les écrits critiques de Zhang Taiyan, au début du XXe siècle, sur « la religion », le zongjiao - une monnaie récente qui n’était utilisée que depuis environ deux décennies à l’époque.
• Les continuités, inflexions et ruptures dans l’histoire du terme de « religion », de Cudworth aux Encylopédistes, en passant par Kant et Hegel.
• Les écrits de Freud sur et contre la religion, couvrant trois décennies, due Totem et du tabou à L’avenir d’une illusion, aboutissant à Moïse l’homme et à la religion monothéiste, qui constituent un projet unifié et, dans une certaine mesure, l’oeuvre de sa vie.
• Les deux sources de la « religion » de Derrida et sa notion de « mondolatinité » en tant que christianisme généralisé

Les résumés de communications de moins de 300 mots doivent être envoyés à
conference.crmep.irreligion@gmail.com avant le 24 mars 2019.

 


 

Call for Abstracts : Irreligion and the Critique of Religion
Deadline : 24 March 2019

 

“For Germany, the critique of religion has been essentially completed, and the critique of religion is the prerequisite of all critique.”
– Marx, “A Contribution to the Critique of Hegel’s Philosophy of Right : Introduction”

This edition of the CRMEP Graduate Conference solicits reflection on two series of questions. Firstly, what was the ‘critique of religion’, in nineteenth-century Europe, and why did it become the axis and fundamental experience of several generations of European philosophers ? Given that ‘religion’ itself was a recent invention (and a philosophical construction), what were the stakes of the sudden refraction of long-standing social and spiritual conflicts through its lens ? What can we do with these stakes, working today with discourses to which these ‘critiques of religion’ have been tributary ?

Secondly, given that irreligious philosophies have crystallized in so many other contexts in the last two millennia, within and beyond Europe, is there any coherence in this larger collection ? What borrowings, inversions, and false repetitions traverse it ? And, if we cease to identify critique, Europe and modernity, what position does the ‘critique of religion’ occupy within this broader history ?

The conference will take place at the Centre for Research in Modern European Philosophy at Kingston University London on Friday June 7, 2019. Two keynotes will speak to this year’s problematic :

  • Étienne Balibar (CRMEP, Kingston University London and Université Paris Nanterre), author of Saeculum. Culture, religion, idéologie (2012) and Citizen Subject (2011, English translation 2016). His recent work deals with the question of critique, with special reference to religion and political economy, racism and nationalism.
  • Olga Lucia Lizzini (Vrije Universiteit Amsterdam), author of numerous studies in Islamic philosophy, angelology and political theology, including Fluxus (fayd). Investigation of the foundations of Avicenna’s Metaphysics and Physics (2012). For Angeli, eds. Agamben and Coccia (2009), she contributed, with Samuela Pagani, the section on Islamic angelology. Last year, she wrote an introduction to Avicenna’s (or pseudo-Avicenna’s) Epistle on Prophecies.

We invite proposals for twenty-minute papers from doctoral students and early career researchers that problematize the philosophical critique of ‘religion’, or that take up philosophical irreligion more broadly, and that do so from a standpoint that may be sensitive, polemical, or ambivalent. Possible topics include :
• Ibn al-Rāwandī’s and Al-Rāzī’s critiques of prophecy, animated by their conviction in the supremacy of thought over the imagination
• Feuerbach’s critique of religion as idealism, animated by his contestation of this very supremacy, and by his attempt to rehabilitate sensuality and the imagination
• The atheism of Stirner, Bauer or Marx and the pantheism of Heine
• Benjamin’s frequent returns to the topos of ‘paganism’, inspired by Hermann Cohen, in his discussions of the daimonic and in his draft on capitalism as religion
• Zhang Taiyan’s critical writings, at the beginning of the 20th century, on ‘religion’, zongjiao – a recent coinage that had only been in use for around two decades at the time
• The continuities, inflections, and ruptures in the history of the term ‘religion’, from Cudworth to the Encylopédistes, to Kant and Hegel
• Freud’s writings on and against religion, spanning three decades, from Totem and Taboo to The Future of an Illusion, culminating in Moses the Man and Monotheistic Religion, which constitute a unified project and, to some extent, his life’s work
• Derrida’s ‘Two Sources of “Religion”’ and his notion of ‘mondolatinité’ as generalized Christianity

Abstracts of under 300 words should be sent to
conference.crmep.irreligion@gmail.com by 24 March 2019.