Appel à communications : Conférence hybride. GUATTARI+30. 20-22.10.2022

GUATTARI+30
Transversalités disciplinaires
Transmissions générationnelles

Université de Paris 8 – St Denis

Conférence hybride
20-22 octobre 2022

 

Du 20 au 22 octobre 2022, Chaosmosemedia et Paris 8 organisent les rencontres Guattari.

Félix Guattari est mort fin août 1992, avant même que ne soit publié son dernier ouvrage Chaosmose, dont le dernier chapitre, « Pour une refondation des pratiques sociales » parait début septembre 1992 dans les pages du journal Le Monde. L’ensemble de son œuvre constitue une critique radicale de la manière dont les sciences sociales, et notamment la psychanalyse, rendent impuissant·e·s face aux transformations du monde. Par sa présence amicale et décisive aux côtés de tous les mouvements du moment (indépendance algérienne, mouvement du 22 mars 1968, luttes de libération des femmes, droits des homosexuel·le·s, radios libres, lutte contre le racisme, opéraïsme italien, défense pionnière des personnes immigrées, démocratisation brésilienne, écologie) il a affirmé résolument que de nouvelles voies pourraient être trouvées pour les passions transformatrices. Il a proposé à l’université et dans toute la société de mobiliser de nouvelles subjectivités collectives et/ou « quelconques », de nouveaux rapports entre mouvements des corps, territoires, esthétique et éthique.

Si l’œuvre co-écrite avec Gilles Deleuze connait une reconnaissance universitaire plus importante que celle des écrits de Guattari, ceux-ci n’en font pas moins référence dans le monde entier pour de nombreuses chercheur·e·s et artistes contemporain·e·s. Trente ans après la parution de Chaosmose, ces travaux prennent une acuité particulière à l’« ère postmédia », que Guattari envisageait comme l’ouverture d’une nouvelle créativité machinique, dans la mesure où une machine opère comme « point de relance ou point de rupture » et où un individu est à repenser en tant que « collectif de composantes hétérogènes ». Dans la nouvelle « cartographie écosophique » à la fois environnementale, sociale et mentale qu’il propose d’instituer, l’analyse collective et individuelle doit travailler à ouvrir des brèches dans le présent, à partir d’une subjectivité « de la différence », du dissensus, de l’atypie, de l’utopie, pour ne pas basculer, écrivait-il en 1992 « dans les conflits atroces de l’identité ».

L’association Chaosmosemedia, l’Université de Paris 8 (Laboratoires ESTCA, EXPERICE, UMR-LEGS, LLCP et MusiDanse) et le Collège International de philosophie co-organisent cinq demi-journées visant à proposer une rencontre transversale entre champs disciplinaires (philosophie, sciences de l’éducation, genre, musique/danse, cinéma/arts plastiques), et entre praticien·ne·s et clinicien·ne·s de la santé mentale, activistes, enseignant·e·s et étudiant·e·, autour d’investissements de désir que permettent l’œuvre et la pratique sociale de Guattari. Trente ans après sa mort, dans le sillage paralysant des « années d’hiver » (1980-1985), sur fond d’impuissance de pratiques politiques traditionnelles (partis, élections), comment inventer, inviter, fabriquer « une envie collective de vivre » ? Comment saisir les objets « incorporels » que sont les objets mentaux, dans leur dimension de créativité, d’altération et de rapport au monde ? Comment cartographier une subjectivité qui n’est pas encore là ? Comment articuler de nouveaux rapports de flux, de machines, d’univers incorporels et de territoires, dans le contexte d’une guerre en Europe et sur fond d’événements qui se déroulent (au moment de la mise sous presse) dans l’ancien “bloc de l’Est”, en un temps de transformations subjectives de grande ampleur et de résurgence de micro/macro fascismes ?

 
POUR PROPOSER UNE COMMUNICATION
Les propositions de contributions, de 300 mots environ, sont à adresser pour le lundi 16 MAI 2022 – PROLONGÉ JUSQU’AU 16 JUIN – au plus tard à l’adresse suivante :
rencontre.guattari@gmail.com
 
Les formats de communication non académiques sont les bienvenus. Nous laissons libre champ quand au choix des objets proposés, sans proposition de mots clé ni de bibliographie.
Cet appel étant ouvert tant au milieu universitaire qu’aux milieux militants, cliniques, artistiques, les formats de communication pourront prendre des supports ou formats divers.
 
Les axes qui suivent sont indicatifs et non limitatifs :
Rhizomes, agencements et machines de guerre
Prises de terre : éco(philo)sophies/Environnements/Écologies
Transexualités, minorités, alliances, coalitions
Chaosmoses, processualités, mouvements
Communs, infra-communs, communs négatifs
Post-médias : surfaces de projection, hétérogénèses artistiques
 
 
Comité organisateur :
Quentin Dubois (Philosophie, Université Paris 8)
Marie-Dominique Garnier (Études de genre, Université Paris 8)
Anne Querrien (CERFI/Revue Multitudes)
Annick Kouba (Association Chaosmedia)
Ricardo Robles Rodriguez (Études de genre, Université Paris 8)
Valentin Schaepelynck (Sciences de l’éducation, Université Paris 8)
 
Comité scientifique :
Eric Alliez (Philosophie, LLCP, Université Paris 8)
Manola Antonioli (Architecture, ENSA, La Villette)
Franco Berardi (Bologne)
Antonella Corsani (Sociologie, Université Paris I)
Pascale Criton (Musique, Université Paris 8)
Bruno Cava (écrivain, Université nomade)
François Cusset (Littérature US, Université Paris-Nanterre)
Elie Düring (Philosophie, Université Paris-Nanterre)
Vincent Jacques (Philosophie, ENSA Versailles/CIPh)
Annick Kouba (Comité Européen Droit éthique et psychiatrie)
Jean-Sébastien Laberge (HAR, Université Paris-Nanterre)
Alexandra Picheta (Études de genre, LEGS, Université Paris 8)
Jean-Claude Polak (psychiatre et psychothérapeute, Revue Chimères)
Matthieu Potte-Bonneville (Centre Pompidou, Paris)
Anne Querrien (ancienne collaboratrice de Félix Guattari, co-directrice de la Revue Multitudes)
Frédéric Rambeau (Philosophie, LLCP, Université Paris 8)
Liliane Reis (Etudes de genre, Université Paris 8)
Judith Revel (Philosophie, Sophiapol, Université Paris-Nanterre)
Jérôme Rosavallon (Philosophie, CIPh)
Anne Sauvegnargues (Philosophie, Paris-Nanterre)
Guillaume Sibertin-Blanc (Philosophie, LLCP, Université Paris 8)
Peter Szendy (Philosophie, musicologie, Paris-Nanterre, Cité de la Musique)
 
 
GRAND ÉVÉNEMENT
Université Paris 8 Vincennnes Saint-Denis
ETSCA – Laboratoire Esthétique, sciences et technologies du cinéma et de l’audiovisuel
EXPERICE – Centre de recherche interuniversitaire Expérience Ressources Culturelles Éducation
UMR LEGS – Laboratoire d’Études de Genre et de Sexualité
LLCP – Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie
MUSIDANCE – Esthétique, musicologie, danse et création musicale
CIPh – Collège international de philosophie