Esteban GONZÁLES JIMENEZ

Discipline : Philosophie

Sujet de thèse : L’hérésie populaire : une approche décoloniale de la critique des idéologies dogmatiques

Année d’inscription en thèse : 2019

Directeur/trice(s) de recherche : Michèle Cohen-Halimi

Contact : estegon1@hotmail.com

 


 

Esteban González Jimenez rédige une thèse de philosophie à l’Université Paris 8 au sein du Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie intitulée "L’hérésie populaire : une approche décoloniale de la critique des idéologies dogmatiques" sous la direction de Michèle Cohen-Halimi (Année d’inscription : 2019). Il est Professeur de philosophie politique à l’Université Pontificale Bolivarienne de Medellin et Professeur de philosophie invité à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD), Campus Fonderie de l’Image (Bagnolet) et à l’Université de Strasbourg. Titulaire d’un Master (II) en Philosophie Contemporaine (Parcours Analyse et critique des arts et de la culture) de l’Université Paris 8 et le Center for Research in Modern European Philosophy de Kingston University (Londres). Expérience professionnelle dans l’enseignement universitaire de la philosophie, la recherche sociale et philosophique, et la création artistique comme activité de recherche.

Résumé du sujet de thèse : Bien que le terme ‘hérésie’ évoque un anachronisme par rapport à notre temps, il fait écho, comme l’explique Édouard Glissant, à une expérience qui n’est nullement étrangère à notre présent : le drame tragique de l’écrasement du divers (avec toutes les expressions de sa résistance) et de la réduction au silence de la parole hors système – parole ‘sauvage’, hérétique, ou non-disciplinée –,face à l’expansion d’un ordre de normalisation, disciplinarisation et généralisation systémique de valeurs, pratiques et croyances (EBR, 18). Ce combat entre l’ordre expansif de l’identité et la résistance du divers pourrait être définie en termes d’un théâtre où deux tensions se disputent l’espace de la scène : d’une part l’affirmation généralisante et systématisant d’une particularité qui se réclame universelle, et d’autre part l’affirmation de particularités ‘minoritaires’ ou ‘marginales’ qui résistent à la force expansive d’un universel qui les exclut. Comme paradigme de l’opposition entre ces deux pulsations du monde, l’expérience de l’hérésie pose donc la question des modes de résistance des particularités minorées, face à l’imposition progressive de valeurs, de croyances et de modes d’être. Comme l’affirme Édouard Glissant, l’apparition de l’hérésie en tant que force opposée au projet dogmatique d’une partie de la chrétienté jouera un rôle fondamental dans le combat entre l’Un et le Divers. Deux donnés opposés, deux extrêmes de l’expérience du monde se confrontent donc dans le monde médiéval : une pensée de système, de l’ordre, de la mesure, de la transparence et de la vérité, va à la rencontre d’une altérité construite comme son négatif, c’est-à-dire, une expérience du désordre, un chaos et une démesure.
Cette analyse intemporelle de l’hérésie qui apparaît dans la pensée de Glissant introduit alors la possibilité d’une réflexion qui envisage d’aller au-delà de la forme d’apparition spécifique de l’hérésie au Moyen Âge, pour privilégier une lecture transhistorique d’une réalité qui a des échos et des corrélations à d’autres époques et dans d’autres géographies en tant qu’activité pratique/critique religieuse et socio-économique de l’oppression et de l’élimination systématique de la différence. Cette réflexion exige donc d’opérer un transit de la compréhension de l’hérésie comme la simple expérience historique d’une "mauvaise" interprétation concernant le dogme chrétien, à la compréhension de l’hérésie comme l’introduction d’une politique de l’interprétation capable de conduire les multiples manifestations du divers et les variées expressions de la dissidence dans la contestation des idéologies dominantes qui prolongent dans le temps et l’espace le projet de négation et élimination systématique de la différence.

En ce sens, bien que l’hérésie corresponde à une réalité qui s’inscrit dans un contexte historique et temporel précis (l’Europe du Moyen Âge et en partie l’Amérique coloniale), le propos de cette recherche insiste sur la possibilité de l’analyser de manière transhistorique comme le paradigme d’une activité pratique et critique qui, à partir du domaine des politiques de l’interprétation, confronte les formes les plus diverses de l’idéologie dogmatique dominante définie, à la suite de Louis Althusser, comme le système d’idées et représentations des classes dominantes sur la relation existant entre les individus et ses conditions réelles d’existence.

Sociétés et groupes de recherche :

  • Groupe de recherche en études critiques (Université Pontificale Bolivarienne, Medellín)
  • Groupe de Recherche « Mondes Atlantiques et Caribéens en mouvement » (CNRS/FMSH)
  • Collaborateur de l’Institut du Tout Monde (Paris)
  • Association de recherche-action Civic City (Paris)
  • Institut de recherche-création dix-milliards-humains (Paris)
  • Red Fundación Botín de Servidores Públicos en América Latina (Madrid)

Expérience Professionnelle :

  • 2019/09/20- 2021/06/31 Professeur invité (ENSAD, Fonderie de l’image, Unistra)

Professeur de philosophie et esthétique invité à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD) et l’Université de Strasbourg dans le cadre des séminaires de Ruedi Baur et Vera Stéphanie Baur. Professeur de philosophie invité au Campus Fonderie de l’Image (Bagnolet) dans le cadre du projet « Les journaux coloniaux : le discours comme forme d’inscription » mené par Silvia Dore, Diane Boivin et Esteban González.

  • 2019/06/01-2020/12/31 : Institut de recherche-action « dix-milliards-humains » (Paris)
    Chargé de projets de recherche

Responsable pour la mise en place d’une politique de recherche pour la structure : définition des objectifs de recherche, actualisation et suivi de leur réalisation, mobilisation et structuration d’un réseau de partenaires de recherche (universités, laboratoires, structures innovantes), établir programme de recherche sur l’année : publication de papiers et d’ouvrages, organisation de séminaires / journées de recherche et tous événements à même d’atteindre les objectifs fixés coordination des projets de recherche.

  • 2015/06/20 -2020/12/31 : Université pontificale bolivarienne (Colombie)
    Professeur et chercheur

Professeur assistant de philosophie politique et méthodologie de la recherche au Département de Droit et Sciences Politiques. Chercheur du Groupe de Recherche en Études critiques dans les lignes « mémoire, violence et résistances » et « pédagogies critiques ».

  • 2017/01/07- 2017/10/31 : Agence colombienne pour la réintégration des ex-combattants et des groupes armés (acr)
    Chercheur

Responsable de la stratégie de surveillance et contrôle de la politique de réintégration en termes de présence de groupes armés et d’économies illégales dans les territoires, de cas de risque et de menaces contre les anciens combattants et de différentes formes de violence et de violations des droits de l’homme.

  • 2016/01/06-2017/12/31 : Musée Maison de la Mémoire (Colombie)
    Chercheur

Chercheur du département de recherche du Musée Maison de la Mémoire, une institution dédiée à la reconstruction des mémoires des victimes du conflit armé à Medellin, Colombie. Responsable des projets de reconstruction participative des mémoires et de la génération de contenus pour les expositions et les publications.

  • 2015 : Programme des Nations Unies pour le Développement (pnud)
    Consultant/Chercheur

Consultant pour questions de construction de paix, en charge de l’analyse et de la systématisation du Programme Préparatoire pour la Paix du Gouvernement d’Antioquia avec le soutien du PNUD. Le but du projet de consultation était la construction d’un document technique pour la planification de la construction de la paix territoriale. Au cours du projet, l’équipe a développé en profondeur des instruments de recherche documentaire et sur le terrain.

  • 2014 : Haut-commissariat des Nations Unies pour les Refugies (hcr)
    Assistant de Protection

Responsable pour l’appui à l’Agenda du HCR-Brésil sur questions liées à la protection international des réfugiés, personnes déplacés et apatrides au Brésil et en Amérique latine, et au travail de l’organisation avec le gouvernement brésilien pour la reconnaissance des demandeurs d’asile au Brésil. Aide à l’organisation logistique de la Conférence Internationale du HCR- Amériques, Cartagena +30 en 2014.

Formation :

  • 2019 : Doctorat en philosophie
    Université Paris 8 Vincennes/Saint-Denis
    En cours
  • 2019 : Master I et Master II “Contemporary European Philosophy” (2 ans)
    Kingston University London, Université Paris 8, Londres/Paris
    Mention : Très bien
  • 2015 : Licence de Sciences Politiques, parcours philosophie politique
    Département de Droit et Sciences Politiques, Université Pontificale Bolivarienne, Medellin
    Mention : Très bien.
  • 2015 : Licence d’Economie et développement parcours Economie politique
    Département d’Economie, Université Pontificale Bolivarienne, Medellin.
    Mention : Très bien.
  • 2013 : Programme Académique International “Creating Public value and public policy”
    Harvard University et Real Colegio Complutense de la Universidad Autónoma de Madrid, Cambridge USA
  • 2013 : Programme Académique « La littérature dramatique : images, mots et écriture »
    Escuela Internacional de Cine y Televisión, San Antonio de los Baños, Cuba
  • 2012 : Programme Académique “Liberal Arts and Public Service”
    Brown University, Universidad de Cantabria et Universidad de Salamanca, Espagne/USA

Compétence Linguistique :
Espagnol (Langue Maternelle)
Portugais (C1)
Français (C1)

Télécharger CV complet

Esteban GONZÁLES JIMENEZ