Audrey HERISSON

Discipline : Philosophie

Titre de la thèse : Penser la guerre : Deleuze, Derrida, Foucault et Lyotard. Philosophie française, French Thought et War Studies

Année de soutenance de la thèse : 2022

Contact : audrey.herisson@orange.fr

 


 

Résumé de la thèse : Comment penser la guerre aujourd’hui dans une attitude critique vis-à-vis du courant dominant des War Studies ? La philosophie française des années 1960 et 1970, et plus particulièrement celle de Foucault, Deleuze et Derrida, ouvrent sur un « structuralisme infinitiste », suivant un concept inspiré par Balibar, capable de proposer une alternative au paradigme-doublet de la guerre dite classique et de la lutte des classes. La pensée de l’épistémè moderne, évoquée par Foucault, reste enfermée dans un doublet empirico-transcendantal qui se traduit de façon dominante dans un positivisme et une eschatologie humaniste. La crise des catégories de guerre, de politique et de religieux, que font ressortir les conflits et les violences actuels, est l’expression de cette limitation de la pensée de la guerre par une rationalité politique qui n’admet pas de transcendance éthique. Cette thèse propose, à partir de lectures croisées de philosophes mais aussi de théoriciens ou de praticiens de la guerre, une approche structurale « infinitiste » des différents paradigmes de la guerre, qu’ils soient majeurs ou mineurs, se rapportant aux guerres actuelles. Elle s’intéresse, entre autres, aux questions soulevées par les violences terroristes et par l’utilisation du cyberespace comme vecteurs d’attaques à dimension politique, que ce soit en vue d’entraver le fonctionnement de l’État ou de manipuler la population. Tout en abordant la variété des guerres, cette thèse cherche aussi à développer les bases d’une méthodologie comparatiste adaptée à la pensée de la guerre, permettant de concevoir un concept de guerre « à venir », selon l’expression derridienne.

Travaux de recherche, Publications et Communications :

TRAVAUX DE RECHERCHE :

  • Co-organisation d’un panel « L’État face aux corps passifs : les dilemmes de l’asymétrie » avec Ninon Grangé, pour le colloque « Corps et guerre » de l’AEGES, au centre Panthéon de Paris, du 19 au 20 décembre 2019.
  • Co-organisation d’une table ronde « Décider la paix pour proscrire la guerre » avec Ninon Grangé et Édouard Jolly, pour le colloque « Gagner la guerre ou gagner la paix ? » de l’AEGES, à l’Université catholique de Lille, du 5 au 6 décembre 2018.
  • Co-organisation d’un séminaire « Peut-on parler de guerre première ? » avec Ninon Grangé à l’École militaire le 2 février, 15 juin et le 5 octobre 2018.
  • Co-organisation d’une table ronde « Peut-on parler de guerre première ? » avec Ninon Grangé, pour le colloque « (Re)penser la guerre » de l’AEGES, CERI SciencesPo, du 14 décembre 2016.
  • Co-responsable (avec Ninon Grangé) de la section de recherche « La guerre, le temps et l’espace. Systèmes de pensée et expériences » de l’AEGES (Association pour les Études sur la Guerre Et la Stratégique).
  • Thèse de philosophie en cours à l’Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis sous la direction de Mme Ninon Grangé : « Penser la guerre : Deleuze, Derrida et Foucault ».
  • Mémoire présenté en 2015 dans le cadre du master 2 de philosophie à l’Université Paris Ouest – Nanterre La Défense sous la direction de M. le professeur Christian Lazzeri : « La guerre chez Michel Foucault. Violence, lutte et pouvoir : un dispositif de guerre pour le gouvernement des hommes ? ».
  • Mémoire présenté en 2014 dans le cadre du master 1 de philosophie à l’Université Paris Ouest – Nanterre La Défense sous la direction de M. le professeur Christian Lazzeri : « La “montée aux extrêmes” chez René Girard : une lecture du concept clausewitzien de la guerre ».

TRAVAUX DE PUBLICATION :

  • Préparation des Cahiers « Sigem 2020 », « Sigem 2019 », « Sigem 2018 », « Sigem 2017 », « Sigem 2016 » et « Sigem 2015 » de la Revue Défense nationale, « l’officier au service de la Nation dans le monde du XXIe siècle » dans le cadre du séminaire interarmées des grandes écoles militaires.
  • Membre du comité de lecture de la Revue Défense nationale depuis 2014 et rédactrice en chef adjointe depuis 2016.

OUVRAGE ET OUVRAGE COLLECTIF :

  • Introduction à « La pensée hégélienne et la conduite de la guerre », in La pensée et la guerre de Jean Guitton, Éditions Desclée de Brouwer (augmentée et commentée par les enseignants de l’École de guerre), 2017, p. 145-156.
  • La “montée aux extrêmes” chez René Girard : une lecture du concept clausewitzien de la guerre, Les Cahiers de la Revue de la Défense Nationale, mai 2015.

ARTICLES :

  • « Le cyberespace : espace de confrontation », Stratégique, n° 123, Stratégie des espaces communs, février 2020.
  • « Clausewitz versus Foucault : regards philosophiques croisés sur la guerre », Cahiers de philosophie de l’université de Caen, n° 55, Heidegger et l’art, 2018, p.143-161.
  • « Le cyberespace, cet espace de confrontation à part entière », Stratégique, no 117, Stratégie du cyberespace, avril 2018, p.231-246.
  • « Le combat numérique : une révolution stratégique pour les schémas de pensée ? », Les Champs de Mars 2018/1 (N° 30 + Supplément), p. 335-343.
  • « Les machines humaines de Simondon. De la dialectique utilisateur/concepteur de systèmes d’armes à une émergence de capacités militaires intégrées », Stratégique, no 112, École de guerre : Penser autrement, octobre 2016.
  • « Le militaire et le philosophe : penser l’action à la guerre », Inflexions, n° 33 (L’Europe contre la guerre), septembre 2016.
  • « Un traité de “nomadologie” pour penser les guerres du XXIe siècle », Stratégique, no 111, Guerre hybride, mai 2016.
  • « René Girard : une vie à penser « autrement » la guerre entre les hommes », Tribune n° 703 de la Revue de la défense nationale, novembre 2015.
  • « La violence faite aux femmes des armées », Inflexions, n° 30, Territoires, 2015.
  • « Une anthropologie de l’échange de violence. L’honneur et le sacré », Inflexions, n°27, L’honneur, 2014.
  • « Le marin et le paysan : approches croisées de l’anticipation », Revue Défense nationale, n° 766, janvier 2014.
  • « Le hérisson et le renard – Connaissance et anticipation : vers une vision globale », Tribunes n° 271 et 272 de la Revue de la défense nationale, octobre 2012, réédité dans les Cahiers de la Revue de la Défense nationale, Sigem 2013.
  • « Mythologie du guerrier », Inflexions, n°22, Courage !, 2013.
  • « Essai sur la dialectique des volontés », Inflexions, n°21, La réforme perpétuelle, 2012.
  • « La structuration du temps dans le discours islamiste, un enjeu de luttes symboliques et politiques », Les cahiers de la Revue de la Défense Nationale, avril 2011, p. 75-82.

RECENSIONS :

  • « Penser l’ennemi, affronter l’exception de Jean-Claude Monod », Revue Défense nationale, janvier 2017.
  • « La philosophie face à la violence de Marc Crépon et Frédéric Worms », Revue Défense nationale, novembre 2016.
  • « La Guerre par ceux qui la font de Benoît Durieux (dir.) », Revue Défense nationale, juin 2016.
  • « Les femmes militaires de Claude Weber (dir.) », Revue Défense nationale, mars 2016.
  • « Pourquoi la guerre aujourd’hui ?de Jean Baudrillard, Jacques Derrida », Revue Défense nationale, janvier 2016.
  • « Guerre et stratégie : approches, concept de Stéphane Taillat, Joseph Henrotin et Olivier Schmitt », Revue Défense nationale, décembre 2015.
  • « La guerre civile : pour une théorie politique de la stasis de Giorgio Agamben », Revue Défense nationale, novembre 2015.
  • « The Direction of War de Hew Strachan », Revue Défense nationale, e-recension, septembre 2015.
  • « Les sciences sociales, la guerre et l’armée : objets, approches, perspectives de Bernard Boëne », Revue Défense nationale, mai 2015.
  • « Intégration et déviance au sein du système international de Soraya Sidani », Revue Défense nationale, mars 2015.
  • « Renseignement et éthique du GERER », Revue Défense nationale, février 2015.
  • « Les ressorts de la violence de Russell Jacoby », Revue Défense nationale, octobre 2014.
  • « Théorie du drone de Grégoire Chamayou », Revue Défense nationale, novembre 2013.

COMMUNICATIONS :

  • « Responsabilité, complicité, culpabilité », donnée le 8 février 2019 à l’École militaire à l’occasion du séminaire « Voyager, comparer » organisé pour l’AEGES et en réponse à l’interventions de Rainer Maria Kiesow.
  • « Cosmopolitisme et cosmétique », donnée le 5 décembre 2018 à l’Université catholique de Lille à l’occasion du colloque « Gagner la guerre ou gagner la paix ? » organisé par l’AEGES et en réponse aux interventions de Benjamin Bourcier et Philippe Sabot.
  • « Le cyberespace : les sens d’un monde nouveau », donné le 28 juin 2018 à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord à l’occasion de journées d’études « Le sensible artificiel » organisées par Paris 8.
  • « Le cyberespace : espace de confrontation », donnée le 4 juin 2018 au Conservatoire de la tenue à Toulon, à l’occasion des Journées d’études toulonnaises « Stratégie des espaces communs » organisées par l’Institut de stratégie comparée et l’Institut méditerranéen des hautes études stratégiques.
  • « Le combat numérique : une révolution stratégique pour les schémas de pensée ? », donnée le 29 août 2017 à l’École militaire, à l’occasion d’un séminaire « Jeunes chercheurs » organisé par l’IRSEM pour la Revue stratégique du Président de la République.
  • « Archéologie de la violence et primitivité du politique », donnée le 14 décembre 2016, à l’occasion du colloque « (Re)penser la guerre » de l’AEGES, CERI SciencesPo le 14 décembre 2016.
  • « Violences illégitimes : de la criminalité au terrorisme, une double sortie du cadre normatif de la société », donnée le 22 septembre 2016 à l’occasion d’une semaine d’accueil sur le thème de "la violence" organisée par le département de philosophie de Paris 8.
  • « Penser la complexité du djihadisme : la part du religieux dans la guerre sur notre territoire », donnée le 1er juin 2016 à l’occasion d’une table ronde « Quel rôle pour les armées sur le territoire national face au terrorisme ? » organisée par l’École de guerre.

Langues : Anglais (TOEFL : 630 en 2003, TOEIC : 965 en 2013), Allemand et Japonais - Latin et grec.

Télécharger CV complet

CV Audrey HERISSON