Constantin IRODOTOU, Centre de Recherches en Sciences Humaines d’Athènes

Constantin Irodotou est chercheur auprès du Centre de Recherches en Sciences Humaines (Athènes). Ancien élève de Georges Navet et de René Schérer, il a soutenu en 2014, à l’Université Paris 8, une thèse en philosophie sur Utopie et sexualité. Il est également titulaire d’une maîtrise en Histoire (Université d’Athènes), d’un DEA de Philosophie (Paris 8), ainsi que d’une maîtrise et d’un DEA de Psychanalyse (Paris 8).

L’histoire du désir, de la sexualité et du corps, ainsi que les récits utopiques, au carrefour du XVIIIe et du XIXe siècle, se trouvent au cœur de son terrain de recherche.

Contact : toposkh@gmail.com

 

Résumé de la thèse :

Les paysages qu’on qualifie d’utopiques sont très riches et différents. « Il y a utopie et utopie, virus et virus… », souligne Paul Veyne. Cependant l’utopie n’est pas le seul « virus » du réel. Pensons également à l’apocalypse, à la prophétie, au messianisme. De même, la sexualité ouvre un vaste champ de réflexion, qui de Freud à Lacan et à Foucault, a fait couler beaucoup d’encre. Mettre en question le couple utopie et sexualité dans l’œuvre du Marquis de Sade et celle de Charles Fourier, présuppose tout d’abord un questionnement sur les termes mêmes de la question. On doit avant tout s’interroger sur ce qu’est l’utopie et sur ce qu’est la sexualité, sans prétendre pour autant définir les deux mots. Or, je ne vise pas une quelconque élaboration conceptuelle a priori qui sera appliquée définitivement dans le corpus de Sade et celui de Fourier. Je cherche donc plutôt à saisir ce qu’est l’utopie et ce qu’est la sexualité dans l’œuvre des deux auteurs en question. Pour employer une image, les deux points qui suivent les deux premiers mots du titre, utopie et sexualité, ouvrent le chemin vers les deux auteurs, séparés par une barre. Ainsi, les deux points permettent-ils un passage des notions précises aux textes encore plus précis et vice versa. La barre entre Sade et Fourier fait attendre les voies qui les séparent ou les unifient. Tel est l’objectif de cette étude : un itinéraire, une lecture de Sade et Fourier sous la constellation utopique et sexuelle. Même si l’utopie et la sexualité sont, comme ici, des « concepts » à venir, il faut surtout esquisser le point de départ, les conditions dans lesquelles un tel itinéraire peut voir le jour.

 

Publications (sélection) :

 

Télécharger CV complet