Farès CHALABI, Université Américaine de Beyrouth

Sujet de thèse : Logique de l’implicite

Date de soutenance de la thèse : 15/06/2017

Résumé de la thèse :

La logique de l’implicite est une recherche comparative entre différents systèmes métaphysiques qui visent à dégager la forme de l’argumentation philosophique propre à chacun de ces systèmes. L’étude porte sur Parménide, Platon, Aristote, Descartes, Spinoza, Leibniz, Hume, Kant, Hegel, et Nietzsche – Deleuze. L’approche consiste en un suivi au plus près des textes majeurs des philosophes cités, suivi qui contracte et résume leurs argumentations en montrant des points de rencontre et de divergence dans la manière de produire leurs positions ontologiques. Il s’agit donc de lire ces textes du point de vue de la construction du raisonnement, et par suite il s’agit de dégager les outils constructifs qui caractériseraient la manière de faire philosophique. Le contenu n’est considéré alors que du point de vue de son rapport à ces formes argumentatives.La logique de l’implicite de la part ces différentes études de cas se propose donc comme un projet de philosophie abstraite c’est à dire une approche qui vise à dégager les éléments et relations de l’argumentation ontologique. L’attention est portée sur des styles généraux – comme l’approche par choc ou par distinction –, sur certain éléments récurrents dans tous les systèmes – comme la plus petite différence, le point double, la qualification extensive ou compréhensive –, et enfin sur les relations – l’explication, l’implication, et la complication. Il est avancé que l’implicite occupe une place centrale dans l’argumentation métaphysique dans la mesure où c’est depuis cette place que peut se poser toute explication ou connaissance.

Directeur/trice(s) de recherche : Charles Alumni

Contact : fc11@aub.edu.lb

Télécharger CV complet