Journée d’études. Diversité culturelle, subjectivation et communauté politique 06.01.2015

Fondation Maison des Sciences de l’Homme
Groupe de recherche « Démocratie, citoyenneté et diversité culturelle dans la mondialisation »

06 janvier 2015, 9h-17h
190, Avenue de France, Paris.
Salle : 318

 

Autant sur la scène nationale que globale, les catégories politiques sont mises en question à la lumière de nouveaux processus culturels, sociaux et économiques. La diversité se présente alors comme une question transdisciplinaire, qui implique des demandes de reconnaissance formulées par les minorités ethniques, sexuelles, culturelles, la mise en question d’un universalisme abstrait des droits dominant l’ordre mondial ; la demande d’équité dans les processus de développement soutenable, et l’interrogation sur le sens de la communauté nationale et internationale dans une société largement diversifiée. Ainsi, les processus d’intégration nationale et régionale et les glissements des frontières intérieures et extérieures qui en sont la conséquence mettent en question le cœur des démocraties libérales, dans un ensemble de demandes allant de l’autoaffirmation de groupes minoritaires aux revendications contre la discrimination et pour l’universalisation des droits.

Cette journée prend place dans une ligne de recherche sur les diversités et la subjectivation politique, qui fait se croiser des perspectives disciplinaires et des expériences politiques situées sur les deux rives de l’Atlantique.

Elle se présente comme une instance de mise en commun de recherches réalisées dans le cadre de projets de recherche en cours, avec pour objectif principal de rassembler et d’approfondir des problématiques communes, en générant un échange de perspectives sur les manifestations de la diversité dans les processus démocratiques de nos pays, qui pourront être développées lors de prochaines rencontres.

Groupe de recherche « Démocratie, citoyenneté et diversité culturelle dans la mondialisation »
Coordination : Susana Villavicencio, Valentine de Boisriou

Avec le soutien du Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie, Université Paris 8 et de l’Instituto Gino Germani, Universidad de Buenos Aires.

 

Programme

1. Présentation. 9h.

2. La nation à l’épreuve de la race. 9h30-11h00

  • Aurea Mota (TRA- MOD, Université de Barcelone/ CLACSO) Instables stabilités : légitimité, diversité et luttes sociales dans les Etats modernes.
  • Angelica Montes (Grecol PA-FMSH, LLCP/ Université Paris 8) : Macondo ou l’échec de la nation.
  • Susana Villavicencio (IIGG-Université de Buenos Aires/ CLACSO) : Dilemmes de la république en Amérique du Sud : races et frontières de la nation.

Coordinateur : Georges Navet (Université Paris 8)

3. Différence et universalité, la question du commun. 11h30-13h.

  • Fabienne Brugere (Université Paris 8) : Quelle politique de l’individu aujourd’hui ?
  • Guadalupe Deza (IIGG-UBA/Université Paris 8) La question des minorités au prisme du concept de “Micro politiques” de Deleuze et Guattari
  • Yala Kisukidi (Collège International de Philosophie) : « Politiques de l’universel » dans les pensées de l’émancipation en théologie et philosophie africaine contemporaine.
  • Alejandra Castillo (Universidad ARCIS, Chile/ CLACSO) : Le commun de la communauté des femmes (14h30 hs par vidéoconférence)

Coordinatrice : Martine Leibovici (Université Paris 7)

4. Diversités, entre sociologie et politique. 15h-17h.

  • Fernanda Mora (Université de Strasbourg) : La citoyenneté transnationale en question.
  • Valentine de Boisriou : (IIGG/ Université de Buenos Aires) : Précaires et mobilisés : abordages croisés, défis analytiques.
  • Andrea Benvenuto (EHESS) : L’impossible citoyenneté des sourds.

Coordinateur : Nelson Vallejo-Gomez (FMSH)

Cette journée sera suivie de la conférence, organisée dans le cadre des Dialogues philosophiques, Rencontres philosophiques entre chercheurs d’Amérique latine et d’Europe

Aurea Motta (TRAMOD, Université de Barcelone / CLACSO)
« La divergence américaine, le monde occidental moderne et le paradigme de l’histoire »

Avec, en qualité de répondantes :
Capucine Boidin (IHEAL), Susana Villavicencio (Institut Gino Germani, UBA)

19h à 20h30,
Maison de l’Amérique latine, 217, Boulevard Saint Germain, 75007 Paris

 

Sur le site de la FMSH : http://www.fmsh.fr/fr/c/6156