Colloque international. Travail et langage : une approche interdisciplinaire 21-22.02.2019

— Avec la participation de Guillaume Sibertin-Blanc (LLCP-Paris 8)

Colloque international
Travail et langage : une approche interdisciplinaire

Jeudi 21 et vendredi 22 février 2019

Université Paris Nanterre
200 Avenue de la République, 92000 Nanterre

Organisation : Juliette Farjat, Pauline Julien, Marc-Antoine Pencolé, Daria Saburova

 

Programme

Jeudi 21 février 2019

9h30 : Accueil des participants

10h : Ouverture du colloque (Juliette Farjat, Daria Saburova)

10h15-11h15 : Conférence introductive

Josiane Boutet : « Penser les relations entre l’activité de langage et l’activité de travail »

11h15-11h30 : Pause

11h30-12h45 : Les frontières conceptuelles du travail (Présidence : Pauline Julien)

Guillaume Lambey : « ‘‘They say it is love. We say it is unwaged work’’ : Remarques sur l’idée de travail »

Quentin Pasetti : « Les mots pour dire ou faire dire le travail et le non travail au sein de la controverse autour du revenu de base »

12h45-14h15 : Déjeuner

14h15-15h30 : Le langage mis au travail (Présidence : Marc-Antoine Pencolé)

Christine Castejon : « Éléments de discussion sur « l’espace de discussion dans le travail »

Vincent Brulois, Jean-Marie Charpentier et Jacques Viers : « Une parole qui accompagne l’activité et complète l’organisation »

15h30-15h45 : Pause

15h45-17h30 : Paroles ouvrières/paroles du management (Présidence : Daria Saburova)

Marie-Hélène Delobbe : « Étudier les mutations du travail par la confrontation discours institués / paroles indigènes »

Juan Sebastian Carbonell : « Saisir les transformations du travail a travers les catégories indigènes : la dégradation de « l’ambiance » dans une usine automobile »

Luca Paltrinieri et Massimiliano Nicoli : « Reconstruire la langue du travail »

 

Vendredi 22 février 2019

9h30 : Accueil des participants.

10h-11h15 : Étudier, décrire, montrer le monde du travail (1) : l’enquête et l’archive (Présidence : Juliette Farjat)

Julien Allavena : « Les travailleurs ont-ils le droit a la parole ? Quelques repères historiques pour une épistémologie des enquêtes ouvrières »

Frédérique Sitri et Emilie Née : « Analyse du discours et activités professionnelles : la médiation par les genres »

11h15-11h30 : Pause

11h30-12h45 : Étudier, décrire, montrer le monde du travail (2) : écrits ouvriers et cinéma (Présidence : Pauline Julien)

Dalila Hellis Caputo : « Prise de parole par correspondance : pratiques de langage et écriture du travail dans les échanges épistolaires des ouvriers saint-simoniens »

Guillaume Sibertin-Blanc et Armelle Talbot : « Paroles à tenir, paroles à prendre. Remarques sur les corps et les langages dans En Guerre de Stéphane Brizé »

12h45-14h15 : Déjeuner

14h15-16h : Travail et langage : de Hegel au marxisme (Présidence : Guillaume Sibertin-Blanc)

Matteo Polleri : « Négation et affirmation dans les Manuscrits de 1844 »

Frédéric Monferrand : « Le production du social : travail, langage et nature dans les manuscrits de Hegel à Iéna »

Conall Cash : « Langage et comportement dans la pensée politique de Merleau-Ponty et Lefort des années 50 »

16h-16h15 : Pause

16h15-17h30 : Travail, langage et domination (Présidence : Alexis Cukier)

Pierrick Brizard et Paul Slama : « Domination et rationalité : repenser les rapports linguistiques dans le monde du travail »

Duarte Rolo : « Souffrance au travail, stratégies de défense et domination symbolique »

 


 Programme complet :
https://sophiapol.hypotheses.org/22331