Séminaire « Rêves » (Jeunes chercheur·e·s) 2020-2021

L’activité de recherche et de création « L’archive entre poétique, politique, et violence de l’histoire » aborde les enjeux de l’archive à travers un cycle de rencontres et d’interventions transfrontalier, avec la réalisation d’une archive orale en ligne des propositions d’approches historiques, théoriques et poétiques, des échanges et discussions, et l’élaboration d’un corpus documentaire associé.

Dans la rencontre avec les chercheur·e·s confirmé·e·s et jeunes chercheur·e·s venu·e·s de différents horizons sollicité·e·s à présenter leurs recherches, ce séminaire souhaite accueillir d’autres démarches de recherche qui associent la problématique de l’archive comme partie intégrante de la recherche.

Le tournant archival n’a eu que peu d’impact en France en dehors des études féministes, des études de genre et en art, qui ont tour à tour alimenté et emprunté les références et les méthodologies de la microhistoire, de l’history from bellow, de l’archive orale et de l’archive vivante, tout comme l’analyse et l’enquête militante qui ont accompagné plusieurs générations de luttes sont souvent considérées comme peu objectives.
L’approche par une poétique et une politique de l’histoire reliant des corpus de la mémoire individuelle et collective, et suivant des inter- et transdisciplinarités, en associant l’analyse et la création réouvre le problème de l’archive en tant qu’objet éminemment dépendant des États et des institutions.
Elle permet de réfléchir depuis les marges d’une histoire de la modernité indissociable de la forme des État-nations que nous connaissons et de leurs généalogies coloniales, et depuis les mouvements de résistance pour lesquels un faire retour sur le passé, et l’ouverture à d’autres futurs à venir, prennent pour point de départ une inadéquation au présent. Elle ouvre au singulier, et à l’examen critique où l’approche au plan épistémologique peut être reliée à une approche politique : si l’examen critique de l’Histoire comme histoire homogène et linéaire est nécessaire, celui de ses expressions postmodernes l’est tout autant, lorsque l’effacement de l’histoire, la violence, le creusement des inégalités, et d’autres phénomènes liés à la globalisation ont été ensemble.
Nous nous saisissons des réflexions sur l’histoire, des philosophies de l’archive, et de leurs affinités avec les formes de la création littéraire et en art, pour associer l’analyse, les situations d’engagement dans la recherche, et la création comme modalité de réalisation dans les formes d’expression qui l’accompagne.

Le séminaire « Rêves (l’archive entre poétique, politique, et violence de l’histoire) » s’intéresse aux formes mineures et aux formes émergentes des relations entre vie et politique, et à ce qui affecte nos imaginaires, en affectant simultanément notre rapport au monde, et aux relations matérielles dont ils renaissent continuellement.
Il ne s’agît pas simplement d’interroger le rêve en tant qu’objet de la psychanalyse, ou du rêve éveillé d’une sphère imaginante impactée par nos environnements de vie, de la traversée rétrospective d’idéologies ou d’idéaux qui semblent gagner qu’à ne jamais se réaliser, mais aussi de laisser une part plus grande à la subjectivité et ses qualités réflexives, et de nous intéresser à la réaorganisation constante des temporalités, par delà leur disciplinarisation dans un sens où passé, présent et futur ici s’emmèlent.
Qu’est-ce que rêver sinon laisser la pensée suivre son cours ou l’art de ne pas instituer un seul de ses sens possibles ? Le rêve en tant que pensée si la pensée est une traduction, est une traduction de la traduction, le plus souvent visuel et dans le même temps invisible, à la fois perméable, contagieux et incommunicable, communément partagé et extrêmement personnel, etc.
Le monde des archives est un monde endormi où tous les objets eux-mêmes rêvent, dont nous n’avons pas les clefs, et si le monde dont nous rêvions n’a pas pu exister, alors faisons l’histoire de ce rêve.

 


 

29 octobre 2020, 15h00-18h00
Isis Castañeda Capriroli (LLCP-Paris 8 / LAPSOS-Université du Chili) : Le rêve comme archive de la violence
Hugo Sir (CRESPPA-Labtop Paris 8 / LAPSOS-Université du Chili) : L’Apruebo ou le réveil chilien du passé
Oreste Scalzone : Socioanalyse narrative
À 18h00 : Gwladys Le Cuff : Chant a capella et Zahra Pourazizi : Lectures
La Générale, 39 rue Gassendi 75014 Paris

16 novembre 2020, 15h00-18h00
Magdalena Brand (CRESPPA-CSU Paris 8 / LCSP-Paris 7) : La vie subjective et la violence au travail 
Juliette Petit
(CEMTI-Paris 8) : Les archives de l’émission Parloir Libre : la radio comme outil de lutte contre l’exclusion et la prison
Nicola Valentino (Sensibili alle foglie) : Les rêves de prison comme chantier d’analyse
Traduction de la séance : Assia Zaino, Vittorio Biancardi, Cosimo Lisi, Duccio Scotini, Gwladys Le Cuff
Visioconférence via l’Internet

10 décembre 2020
15h00-18h00 (heure de Rosario) — 19h00-22h00 (heure de Paris)
Soledad NívoliLeandro Levi, Sofia Payaro, Lucia Brienza, Flavia Castro, Victoria Farruggia
(CEPE-Université de Rosario)

Discuter-traduire Rêver sous le IIIème Reich de Charlotte Beradt
Suivi d’Une archive onirique beradtienne en temps de Covid-19
Traduction de la séance : Sofia Payaro, Carlos Pérez López, Julie Alfonsi, Magdalena Brand
Visioconférence via l’Internet

21 janvier 2021
15h00-18h00 (heure française) – 16h00-19h00 (heure palestinienne)
Naji El Khatib (Institut des Humanités MedFil) : Le rêve inachevé de la Palestine
Samah Jabr (PMED) : Le droit des peuples à respirer
Alexandra Dols (Hybrid Pulse) : Le processus d’écriture du film Derrière les fronts. Résistances et résiliences en Palestine
Traduction de la séance : Assia Zaino
Visioconférence via l’Internet

11 février 2021
Anders Fjeld (LCSP-Paris 7), Mansur Tayfuri (LLCP-Paris 8) :
Rancière archiviste
Gulistan Sido (Université du Rojava) : Littératures orales du Kurdistan
Visioconférence via l’Internet : Lien à venir

Dates suivantes :
18 mars 2021, 15 avril 2021, 20 mai 2021

 


 

Le séminaire « Rêves » (Jeunes chercheur·e·s) participe à l’activité de recherche et création « L’archive entre poétique, politique, et violence de l’histoire ».

Pour recevoir l’actualité du séminaire par courriel, merci d’écrire à : info@transglobal-studies.org – Sujet du message : Séminaire 2020-2021.