Xudong ZHENG 08.07.2022

UNIVERSITÉ PARIS 8 
 
AVIS DE SOUTENANCE DE DOCTORAT 
(Arrêté ministériel du 25 Mai 2016) 
 
École doctorale « Pratiques et théories du sens » / EA 4008 LLCP
 
Discipline : Philosophie 
 
Monsieur Xudong ZHENG 
 
 
Titre de la thèse : 
« Genèse et synthèse de l’individu chez Spinoza » 
 
Directeur de recherche : 
Monsieur Charles RAMOND 
 
Date et lieu de la soutenance :
Vendredi 8 juillet 2022 à 14h00, 
Université de Paris 8, 2 rue de la Liberté, 93526 St Denis,
Maison de la Recherche, salle A2 217.
 
Composition du jury : 
M. Vittorio MORFINO, Professeur à l’Università degli Studi di Milano-Bicocca, Milan.
Mme Kim Sang ONG-VAN-CUNG, Professeure à l’Université Bordeaux Montaigne.
M. Franck FISCHBACH, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
M. Charles RAMOND, Professeur à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.
 
Résumé : 
La philosophie de Spinoza est une philosophie immanente par excellence dans l’histoire de la pensée. L’immanence du système exige que Dieu, qui est le créateur ou le producteur du monde ou de la nature, n’est pas une autre réalité que le monde produit. D’où vient la célèbre formule « Deus sive Natura ». Mais en ce sens, comment comprendre la distinction entre Dieu et les individus qu’il produit et qui sont ses modes ? Et comment comprendre la production de la diversité des individus par une substance unique ? Loin d’être un acosmisme comme le dénomme Hegel, le système de Spinoza nous semble capable de fournir une vraie logique de la production des individus, et cette production des individus est en vérité l’individuation. Nous chercherons donc dans cette thèse une logique cohérente de l’individuation chez Spinoza. Nous allons d’abord montrer que Dieu chez Spinoza n’est pas une identité pure qui est vide de déterminations, mais une multiplicité qui enveloppe toutes les déterminations qualitatives et quantitatives. Ensuite, à partir d’une telle conception de Dieu comme la multiplicité, nous essayons de démontrer que le processus d’individuation est en effet une mise en relation des éléments dans la multiplicité. Dieu est la multiplicité pure, la multiplicité en tant que telle, et la Nature est la multiplicité organisée dans laquelle les éléments sont liés. Ainsi nous pouvons établir une identité entre Deus et Natura, et en même temps garder une distinction modale entre eux. La production des individus, à savoir la genèse de l’individu, est finalement une synthèse de la multiplicité. La genèse et la synthèse sont donc deux dimensions d’un même processus d’individuation. XZ.
 
 
La soutenance est publique.